anatomie humaine schéma

Critique de MOOC : The body matters


Aujourd’hui, je vous présente le MOOC (cours en ligne) « The body matters » proposé par l’Université McGill de Montréal via la plateforme edX.

encart du mooc body matters

Le cours en quelques mots

Dr Ian Shrier

Le Dr Ian Shrier, professeur à l’Université McGill.

Ce cours en ligne vise à vous présenter une introduction assez complète et approfondie de la médecine du sport. Pour ce faire, le Dr Ian Shrier et de nombreux intervenants présentent les éléments clés issus de décennies de recherche scientifique et médicale dans le domaine de l’activité physique. Via de nombreuses vidéos très didactiques, des articles de vulgarisation et des témoignages, l’équipe du MOOC présente la médecine du sport de manière approfondie.

Grâce à tous les conseils donnés dans les vidéos, on est en capacité de mieux prévenir certaines blessures et de programmer ses entraînements de manière efficace et raisonnable. En répondant aux quiz proposés régulièrement, on assimile plus facilement le contenu assez dense et toujours très solide de ce cours. Ce MOOC s’adresse à tous ceux qui s’intéressent au domaine de l’activité physique. Néanmoins, le cours exige qu’on y consacre du temps afin de pouvoir assimiler tous les contenus. Il reste cependant très accessible, concret et facile à suivre.

Le cours est ouvert une fois par an depuis 2015 aux alentours de février/mars.

Le contenu

Le déroulement

Ce cours se déroule sur 10 semaines, est est ouvert une fois par an. On peut néanmoins progresser à son rythme dans le contenu, l’intégralité du cours étant accessible dès le début du cours. Vous pouvez donc avancer à votre convenance, mais sachez que chaque séquence hebdomadaire nécessite environ 3 à 5h pour être pleinement parcourue.

De plus, à mi-parcours ainsi qu’à la fin du cours, des sessions « live » de questions-réponses sont organisées avec le Dr Shrier et les assistants pédagogiques.

Globalement, le contenu est constitué de vidéos et d’articles. Les vidéos sont soit des présentations théoriques par les enseignants, soit des résultats d’études scientifiques, soit enfin des vidéos de chercheurs ou de praticiens dans la domaine de la médecine du sport. Des témoignages viennent aussi émailler le contenu du cours.

En plus des questions qui comptent dans l’évaluation, des petits quiz prenant place avant et après certaines leçons permettent de tester les préjugés que l’on peut avoir sur les différents sujets abordés. Très souvent, les enseignants invitent les étudiants à discuter et à débattre sur des sujets spécifiques au sein des forums du cours.

Le programme

  1. Introduction au cours. Présentation du contenu qui sera abordé dans le MOOC. Les problèmes généraux liés à la santé et à l’activité physique.
  2. L’importance de l’exercice physique. Les différents types d’entraînement et leur intérêt pour la santé. Développement de la notion de littératie physique.
  3. Les principes de l’entraînement. Comment s’entraîner. Quelles sont les limites en termes de quantité d’exercice.
  4. Évaluation des preuves. Comment évaluer les recherches sur l’activité physique. Le sujet des étirements, mais aussi du dopage sont abordés.
  5. Comment me suis-je blessé(e) ? Les blessures du genou, de l’épaule et du dos sont abordés dans cette partie du cours.
  6. Danse, musique et arts du cirque. Activité physique et blessures liées à la pratique d’un instrument de musique. Blessures spécifiques à la danse et aux arts du cirque.
  7. Quand chercher de l’aide ? Explication des besoins en imagerie médicale pour le diagnostic. La deuxième thématique concerne la récupération après une opération.
  8. Le retour à l’activité. Combien de temps attendre avant de reprendre une activité physique ? L’ostéoporose et les commotions cérébrales en lien avec le sport sont également abordées.

L’évaluation et la validation

L’évaluation est faite à base de QCM : chaque semaine de manière brève, mais aussi de manière bien plus conséquente trois fois au cours du MOOC (examens en semaines 3, 6 et 8). Il peut s’agir de questions simples, de schémas à compléter, de problèmes ou encore de mises en situation. Le calcul de la note est automatique, ce qui se rapproche d’une évaluation universitaire à l’américaine. Les questions hebdomadaires et les examens n’autorisent qu’une tentative, contrairement à d’autres MOOC.

En plus de ces questionnaires, chaque étudiant doit porter un projet de promotion de la santé physique. Pour ce faire il peut travailler avec des proches, un groupe d’amis, son entreprise, son quartier, etc. Le tout est de promouvoir l’activité physique en accompagnant une ou plusieurs personnes. Pour aider les étudiants, des documents d’accompagnement sont mis à disposition, et le travail est découpé en plusieurs phases.

Par ailleurs, il est possible d’obtenir un certificat vérifié pour ce cours contre la somme de 50$. Ce certificat complètement optionnel peut être valorisé dans un CV ou sur un profil LinkedIn par exemple? Il servira cependant plus de motivation à avancer dans le cours pour certains que de véritable diplôme reconnu par tout employeur. On peut de toute manière commencer le cours et décider d’opter pour ce certificat plus tard si on considère cela pertinent. La reconnaissance de tels certificats est encore assez limitée pour le moment, mais cela risque d’évoluer dans les années à venir. Notons toutefois que les étudiants américains peuvent obtenir une validation de crédits universitaires pour ce cours. Cela donne une certaine crédibilité à ce dernier qui se rapproche donc vraiment d’une formation universitaire classique.

Conclusion

L’intérêt

Ce cours est très didactique tout en s’appuyant sur des recherches scientifiques sérieuses. Il réussit à la fois à proposer un contenu de niveau universitaire et à présenter des guides pratiques et des applications concrètes à l’efficacité validée par la recherche. Ce MOOC allie donc l’exigence d’un cours universitaire avec à une visée pragmatique, le tout sans tomber dans l’excès et en mettant toujours en avant les limites de l’état actuel des connaissances scientifiques.

Véritablement enrichissant tant au niveau théorique que pratique, ce cours sera à même de modifier certains aspects du quotidien, d’enclencher de nouvelles habitudes ou de favoriser le changement de perspective chez les personnes qui le suivent.

Les limites

Les limites sont celles de la plateforme edX qui ne propose pas de traduction des cours, ne serait-ce qu’au niveau des vidéos (sous-titres en anglais uniquement). Ce MOOC n’est donc pas proposé en français, et ne le sera probablement pas dans un avenir proche. Si vous ne maîtrisez pas suffisamment l’anglais, il vous faudra donc passer votre chemin pour le moment.

En résumé

En résumé « The body matters » est un cours bien construit, dense, accessible et intéressant.
Il permet de découvrir la médecine du sport et ce que la science a à dire sur l’entraînement sportif, la récupération, la prévention des blessures et la rééducation. A la fois enrichissant intellectuellement et bénéfique grâce aux éléments concrets et applicables qui sont proposés, c’est un incontournable si vous êtes anglophone. Pour terminer ce tour d’horizon, je vous invite à regarder la vidéo de présentation du cours ci-dessus.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier des